Publié par : Claude Marchis | 21 août 2010

Fête des traditions et des métiers à Saint-Pierre-de-Trivisy

Publié sur le Tarn Libre le 20 aout 2010

En ce dimanche dernier de l’Assomption, les organisateurs de cette dixième édition ont tenu leur objectif, celui de faire revivre au nombreux public les traditions et les métiers d’antan. Dans le cadre agréable de Saint-Pierre-de-Trivisy, sous un soleil tempéré et quelque peu sarcastique, il a fait bon de flâner, en toute quiétude hors de la circulation automobile, et de se remettre en mémoire pour certains, ou de découvrir pour d’autres, les activités anciennes de nos campagnes : labour à l’ancienne avec attelage du cheval,, battages, animations folkloriques. Cette journée a permis aussi de révéler aux badauds, touristes, étrangers, le savoir-faire de notre région en découvrant les produits du terroir ou en assistant au défilé des confréries.

Nombreuse fût la foule devant la démonstration de battage du blé, tout près de l’impressionnante batteuse de la Société Française de Vierzon dans le Cher, datant de 1947-1950. Ce fût pour certains des images anciennes qui reprenaient vie, celles des activités d’une époque où une trentaine d’ouvriers s’affairaient autour de la machine, celles des longues journées de travail de 6 h à 20 heures, mais heureusement entrecoupées d’un petit déjeuner, déjeuner, goûter, ponctuées quelquefois par un bal musette.

En face de cette monstrueuse machine à avaler le blé, se tenait, entre autres, une exposition de modélisme de Gino Bonutti. S’étalèrent sur une bonne trentaine de mètres d’étal, des répliques du tracteur Mc Cormick venus dans nos contrées vers 1928, d’un tripot, sorte de machine à battre les céréales, de batteuses miniatures. Plus que photos ou illustrations, la troisième dimension du modélisme aidant, des maquettes d’une cuisine campagnarde (1920-1930), d’une belle et laborieuse fête du cochon, d’une forge, d’un maréchal-ferrant, des années 1950, s’affairant auprès d’un bœuf, offrirent aux visiteurs qui s’attardaient devant le site de Gino, l’illustration de notre histoire rurale.

Pour beaucoup, ces moments de détente et de flânerie dans les rues de Saint-Pierre, station touristique reconnue, plus qu’un moment de détente, ont été une belle leçon de choses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :