Publié par : Claude Marchis | 27 septembre 2010

Inauguration du chateau de Lacaze

L’inauguration du château

Consécration de 15 années d’effort

Les habitants de la vallée du Gijou peuvent être fiers. La foule grouillait sur le parvis du magnifique château style renaissance. Près de la fontaine ressuscitée d’où l’eau jaillissait d’inauguration, élus, représentants des pouvoirs public, habitants des villages alentours se sont mêlés samedi dernier pour rendre hommage à cette entreprise de restauration du château de Lacaze. Le traditionnel couper de ruban traditionnel sanctionnait la mise à la disposition au public d’un haut-lieu culturel. M. Gabriel Guy, président de l’association des amis du château a présenté au public le long parcours de cette restauration, rappelé les premières étapes de ce projet quelque peu utopique qu’entreprirent les municipalités précédentes, l’initiative revenant à Jacques Bonnafé, ancien maire du village. Michel Madern maire de Lacaze a remercié solennellement les collectivités, les entreprises locales, les associations pour leur soutien moral et financier sans lequel le projet n’aurait pu voir le jour. L’émotion fut grande et partagée quand il évoqua l’extraordinaire travail de M. Laurent Cavaillès architecte, récemment disparu. M. Azaïs, président de la communauté des communes, fortement impliqué dans cette réalisation, a présenté les phases des travaux et leur financement, en mentionnant la volonté des partenaires pour que des manifestations culturelles puissent avoir lieu dans cette région rurale. M. Pagès, représentant le président du conseil général a lui insisté sur la mobilisation des habitants, de leur élan de défense de leur patrimoine qui a conquis les responsables des collectivités et de l’état. M. le Député Folliot a salué la qualité des travaux , de ce lieu de culture et de réception, inauguré une semaine après la journée du patrimoine, un symbole de tradition mêlée à la modernité ou les jeunes artistes pourront dévoiler leurs talents. M. le sous-préfet Jacques Troncy, dans son dernier discours dans notre arrondissement avant d’exercer ses fonctions dans le Doubs, a qualifié cette réalisation réussie par toute la chaîne républicaine comme un sauvetage, une résurrection d’un vestige de notre histoire pour en faire un lieu d’art contemporain, lieu d’excellence qui aura aussi des répercussions économiques. La cérémonie s’est terminée par un gracieux apéritif offert aux sons de chansons françaises à texte interprétées par l’original et excellent groupe « Aragon et Castille », deux jeunes hommes-orchestres qui eux aussi ressuscitèrent quelques instants le souvenir de Bobby Lapointe. Les murailles du château qui ont traversé plusieurs siècles et résisté aux tourments de l’histoire n’ont pas fini d’abriter les spectacles de jeunes talents. Pari tenu.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :