Publié par : Claude Marchis | 24 novembre 2011

Europa, eldorado de l’espace ?

A publier dans Tarn Libre

Les scientifiques de l’université du Texas ont franchi un nouveau pas dans la recherche de vie extra-terrestre en révélant l’existence d’une étendue d’eau à la surface d’une lune de Jupiter : Europa. Ce lac extra-terrestre serait d’une superficie comparable à celle d’un des « Grand Lac » de l’Amérique du Nord. Découverte remarquable, car la présence d’eau à l’état liquide autorise les spéculations de développement de vie sur ce nouveau monde à moins d’un milliard de kilomètres. De plus , Berney Schmitt , chercheur dans cette célèbre université américaine, annonçait dans un papier dans la revue « Nature », l’existence probable d’autres lacs du même type insérés dans l’écorce glaciaire d’Europa.

Europa un satellite de Jupiter couvert de glace

Europa est un des quatre satellites de Jupiter, qualifié Galiléens en raison des travaux du célèbre astronome du 16ème siècle qui la découvrit en 1610. De taille comparable à celle de la lune, d’une atmosphère à faible pression constituée par 100% d’oxygène, elle est constituée d’un noyau de matière dense, le chondrite, que l’on retrouve au centre de la plupart des planètes du système solaire. Un océan de glace d’une épaisseur importante, estimée entre 70 et 100 kilomètres la recouvre entièrement. L’épaisseur de la couche glaciaire est un élément important, sinon décisif, pour spéculer l’existence de vie. Trop épaisse, elle empêcherait l’échange de matière organique, biologique, énergétique entre la surface et l’océan. Les scientifiques sont dorénavant optimistes grâce aux observations réalisée par la sonde Galiléo qui tendent à révéler des fractures ou des effondrements de cette immense banquise.

un lac sur Europa _vue artiste _université du Texas

Galiléo fût lancé en 1989 par la navette Atlantis, mis en orbite autour de Jupiter en 1995 pour fournir aux terriens des informations de la planète et de ses lunes. Les données qu’ils transmit mirent en évidence des formes circulaires et légèrement bombées à la surface d’Europa. Les chercheurs les appellent des « terrains chaos ». Ce sont des effondrements possibles de la couche glaciaire avec, semble t-il, des plaques de glace paraissant flotter, présageant ainsi de faibles couches à des endroits de la croûte glaciaire laissant infiltrer de l’eau liquide à la surface.

image transmise par Galileo_NASA

La confirmation de ces hypothèses nécessiterait, selon les chercheurs, l’envoi d’une sonde adaptée à l’exploration de la couche glaciaire d’Europa et de ses des lacs. La NASA est en train d’étudier ce projet qui pourrait s’inscrire dans une prochaine mission spatiale.

L’enjeu est de taille. Les scientifiques sont près d’un but fort espéré, celui d’attester la possibilité de vie sur une planète du système solaire. Plus encore, pourrions-nous atteindre et dépasser les limites d’une fiction devenue réalité, de disposer d’un habitat outre-terre que nous pourrions exploiter et qui pourrait nous protéger ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :