Publié par : Claude Marchis | 29 mars 2012

Robert Enjalbert, une vie consacrée à la commune

Saint-Salvy de Carcavès

Robert Enjalbert, une vie consacrée à la commune

Sans cesse à la rencontre des villageois pendant ses six mandats consécutifs de maire, sillonnant les routes communales, sans ménager ses efforts, bravant quelquefois les intempéries pour régler affaires, litiges, dialoguer ou vérifier la réalisation des projets communaux, M. Robert Enjalbert laissera dans la mémoire des gens de la contrée, l’image d’un homme dévoué aux autres afin que leur quotidien soit encore meilleur. Après ses trente-six années de fonction administrative et de vie politique, il prit un peu de repos entouré de son épouse Paulette et de ses quatre filles. Touché sévèrement par la maladie, il quitta pour toujours le 27 février, son village, sa terre, sa maison et les siens. Il laissera dans la commune l’empreinte de quelques unes de ses réalisations, dont la maison des associations au centre du village, mais plus encore de ses capacités d’écoute, de diplomatie, son intérêt marqué pour la jeunesse pour que son village demeure vivant pour les générations futures qui ne l’oublieront pas. Muni d’une certaine rigueur et d’une force de caractère mêlé à un sens de l’humour et de la dérision, d’un tempérament naturellement joyeux, il sut dépasser les épreuves administratives et humaines inhérentes à son fardeau de responsabilités.

M.Enjalbert était aussi un homme de famille. Il aimait être entouré des siens. Ses filles, petits-enfants, cousins n’oublieront pas le bonheur qu’ils avaient à se retrouver ensemble dans ce rituel rassemblement familial estival dans sa demeure à Caussedent. Il sut transmettre à sa famille son héritage de qualités humaines, de respect, d’amour, tout comme cet ardent attachement à la vie politique que l’une de ses filles, madame Evelyne Bousquet hérita particulièrement et qui se révéla par un mandat de maire accompli de 2001 à 2007. Sa mort a frappé la population du village qui lui doit tant, mais on ne disparait jamais complètement. Tous, nous laisserons une œuvre derrière nous, mais monsieur Enjalbert plus que d’autres; pour sa famille, et ses enfants se souviendront toujours de sa joie de vivre quand il chantait joyeusement le matin en les emmenant au bus de l’école; ou pour la commune où son nom restera éternellement inscrit dans le lignage des maires de Saint-Salvy de Carcavès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :