Publié par : Claude Marchis | 5 juillet 2013

Fait-il froid à cause du réchauffement climatique?

Publié dans le tarn Libre du 28 juin 2013

Fait-il froid à cause du réchauffement climatique?
Ainsi le temps froid et pluvieux que nous connaissons depuis plusieurs mois serait dû au réchauffement climatique, ou du moins, selon l’auteur de la chronique « météo et XXX » du Tarn Libre du 21 juin, des scientifiques auraient élaboré cette hypothèse sérieuse. Cependant, elle n’est pas encore démontrée, malheureusement, pourrait-on ajouter, tant la conviction est forte de l’existence d’un lien pour le moins saugrenu du temps froid et pluvieux avec le réchauffement. Cette situation nous menace et il faudra bien nous y résoudre, dit le rédacteur. Bien fait pour nous, car c’est à cause de notre ignorance et celle d’avoir trop bien vécu au siècle dernier qu’on en est arrivé là! Ceci, il ne le dit pas mais s’exprime par un zeste de cynisme dans le texte.
Décidément, on n’y comprendra rien avec le réchauffement et peut-être devrions nous être plus attentifs aux dires de certains climatologues quoique, pour rester dans le milieu pseudo-scientifique, ils nous paraissent comme des électrons libres dans un champ électrique trop faible, se mouvant dans tous les sens, se choquant entre eux, faute de connaître les bonnes directions.
Sans rentrer à nouveau dans une controverse au réchauffement climatique, maintes fois argumentée mais totalement méprisée par les élus, certains scientifiques et media, il paraît opportun de rappeler les avancées théoriques et méthodologiques des dernières décennies à tel point que dans les nouvelles recherches, le déterminisme ou ce peut appeler aussi la causalité, n’a plus de plus le même droit de cité depuis le début du XXè s. Depuis l’approche quantique, nous savons que nous sommes trompés par l’incapacité de nos sens à voir le monde tel qu’il est dans l’infiniment petit comme dans ses plus grandes dimensions. On ne peut rien prévoir avec exactitude à l’avance, nous devons parler non pas en termes de cause à effet mais en termes de probabilité, d’incertitudes, de valeurs d’énergie fluctuables, rien n’est déterminé. Peut-être un peu paradoxalement, cette approche nous permet une meilleure compréhension des phénomènes de la nature. Pourtant, la climatologie est une science appropriée à cette conception. Elle ne donne pas des résultats déteminés mais des prévisions à partir de modèles établis sur des bases de données d’informations et de paramètres énormes étayées par des observations.
Annoncer que la fonte des glaces polaires a un lien avec un hypothétique réchauffement climatique, c’est aller un peu vite en prenant un chemin trop direct dans le raisonnement. Avant cela, par exemple, ne faudrait-il pas explorer les processus de glaciation et communiquer clairement les résultats? Certes, on est libre d’émettre des hypothèses mais plus particulière celles qui impliquent les civilisations ne demandent-elles pas plus de reflexion avant de les accabler ? Rien n’est plus condamnable que les condamnations injustes envers l’homme.
Claude Marchis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :