Publié par : Claude Marchis | 29 août 2016

Exomars, un orbiteur européen en route vers Mars

Publié dans le Tarn Libre du 26 août 2016

exomars2016_tgo_orbit_insertion_20160218_2k    L’aventure martienne commença réellement en 1964 avec les sondes Mariner relayées avec deux sondes Viking lancées en 1975. Elles sont à l’origine des progrès importants dans la connaissance de notre planète voisine et depuis la voie vers la planète rouge s’est élargie. Une des tâches principales des sondes pionnières lancées par la NASA fût d’établir une carte-image de Mars à laquelle contribuèrent les orbiteurs successeurs Mars Global Surveyor, Mars Odyssey, Mars Express, Mars Reconnaissance… Aujourd’hui, nous disposons d’une masse d’informations sur la constitution de la planète, son atmosphère et nous savons faire atterrir des laboratoires fixes et ambulants. Les objectifs sont devenus plus ambitieux, il visent dorénavant l’habitabilité de la planète, l’eau sur Mars, la recherche d’éventuelles traces de vie.

La mission européenne Exomars, qui réunit l’agence européenne ESA, l’agence russe Roscomos, le CNES, a mis au point l’orbiteur TGO (Trace Gaz Orbitor), lancé par une fusée russe le 14 Mars. Ayant déjà effectué la moitié de son parcours de 500 millions de km, TGO-Exomars approchera la planète en octobre. Son instrumentation et ses logiciels à bord auront à analyser les gaz rares de l’atmosphère, principalement le méthane, un gaz rare déterminant dans les processus géologiques et biologiques. Il portera à son bord Schiaparelli, un module descendeur-atterrisseur russe, du nom du célèbre astronome italien qui observa Mars au 19ème siècle. Il sera déposé le 19 octobre, dans une région proche de son équateur, baptisée Meridiani Planum. Schiaparelli aura la tâche principale d’analyser les procédures d’entrée, de descente et d’atterrissage en vue de les perfectionner. Enfin TGO emporte aussi à son bord un système de radio destiné à relayer les données transmises par le futur laboratoire martien vers la terre.

Modification de Cap de TGO : mises à feu du moteur

Ce fut un événement cet été dans la communauté de la recherche spatiale. Conformément au planning de navigation, selon une instruction de la base de contrôle en Allemagne, la direction du vaisseau spatial devait être recalculée afin d’atteindre, par le plus court chemin, son orbite autour de la planète. TGO mit en action son moteur principal le 21 juillet, pendant 51 minutes. Une autre mise à feu aura lieu le 11 août, des commandes d’orientation de finition sont planifiées le 19 septembre et 14 octobre. Ces dates durant le voyage ont été calculées afin de minimiser la dépense énergétique. Ces modifications de trajectoire ont été calculées à l’aide d’un système ultra-précis de navigation technique dont la précision est de l’ordre de 1000m à une distance de 150 millions de km, soit 1mm pour une distance de 15 km.

La mission exomars- TGO constitue une étape avant la réalisation du projet Mars 2020 de la NASA en 2020, intégrant orbiteur, laboratoire et rover , une mission en adéquation avec les projets internationaux et de ceux la NASA. Outre de dévoiler les derniers mystères de Mars, Exomars concoure à l’étape suprême des recherches, celle de permettre son accessibilité à l’Homme. La mission russo-européenne Exomars prépare ainsi la voie à ceux qui, peut-être avant les années 50, iront « marcher sur Mars ».

Claude Marchis

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :